AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sous la lumière des ténébres ; free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Elisabeth M. Camus
    diabolique vampire
    la passion d'une haine


♦ inscription : 23/02/2010
♦ messages : 19




MessageSujet: sous la lumière des ténébres ; free   Ven 5 Mar - 19:01

    La matinée était étrangement sombre, une grise pale et salasse s’étendait dans les cieux offrant une image tiré d’un film d’horreur. Une grosse brume blanchâtre couvrait quand a elle le sol. C’était frustrant et effrayant. Dolce, avait la sensation d’être perdu, comme si le soleil n’allait jamais revenir. Sur le rebord de Sa fenêtre elle regardait l’horizon du moins le peu qu’elle puisse le voir. La brume couvrait tellement le sol que Elisabeth ne voyait à quelques mètres à peine. Elle plissait son regard, fermant légèrement ses yeux dans l’espoir de voir des détails plus net mais rien la brume prenait toute la beauté de la vue qui s’offrait de son balcon. Pourtant cette ville était plutôt habituée au soleil, rarement les rayons du soleil disparaissaient mais ce matin cela semblait différent. Elle sentait déjà que quelques choses allaient changer mais elle ignorait encore la nature de ce changement. Elle restait la sans bouger comme si elle était paralysée, comme si ses deux pieds étaient collés sur le sol blanc de sa chambre. Avérait dire elle ne savait pas ou aller, elle l’impression d’être un peu perdu, ses jambes maigrichonnes tremblaient jusqu'à ce qu’elle reprenne conscience, secouant son visage, comme pour se dire réveille toi Elisabeth réveille toi. Prenant bien appuie sur ses deux jambes, elle s’approchait de son lit, qu’elle fit, avec plus de force que d’habitude. Se dépêchant, allant à une vitesse qui l’étonna elle-même. Elle alla directement en direction de la salle de bain, elle se plongeait corps et âme sous une bonne douche chaude. Elle laissa l’eau le long de mon visage, le levant même vers la paume pour profiter des biens faits de cette chaleur qui la détendait totalement. Au bout de quinze minutes, elle attrapait le peignoir blanc qui se tenait à gauche de la douche ; posant ses pieds sur le calage froid, elle frissonnait. Glissant ses pieds dans une paire de pantoufles en rose clair. Le miroir flou à cause de la vapeur l’empêcher de voir son reflet, elle avait l’impression d’être invisible, elle passait donc un coup de main et laissait apparaitre son visage, humide et pâle. Elle ne c’était jamais considérais comme une jolie fille, simplement elle essayer de ne pas se plaindre et l’avis des autres l’avaient longtemps était sans intérêt. Quittant la pièce, elle rejoignit sa chambre, toujours aussi sombre, elle qui pourtant offrait des teintes clair tel que le blanc et le fushia Elle s’asseyait quelques minutes jambes croisées sur son lit, pensant à ses envies,. Reprenant ses esprits, en se secouant le visage elle ouvrit l’armoire ou ses vêtements étaient disposés. Elle attrapait un pantalon en jeans simple, basic, cigarettes noir, un top blanc accompagné d’un veston noir et d’une paire de talon chanel.

    La journée semblait d’être un profond ennuie, elle sentit une profonde envie de tuer la remplir, et elle adorait ça. Sa en devenait sa raison de vivre et d’exister. Elle avait tant changé, elle vivait dans l’espoir d’une sorte d’apocalypse, son âme n’étais plus, ses yeux ne pouvait voir, elle ne pouvait parler, elle senti tout son corps et transir et bruler. Cette sensation la hanter, mais elle la rendait folle, une folie si douce et alléchante. Elle marchait d’un pas léger vers le bar. Son repère. Le temps n’était plus, elle avait prit la bas ses marques ignorant même depuis combien de temps elle gravissait les marches de cette endroit, à ses yeux parfait même si sa vision de la perfection était bien erronée. La journée avait passé à une vitesse folle, tout c’était enchainée, les verres, les verres, et les verres. Le soir il lui arriver de rester et d’aider le serveur, aider bien grand mot. Vingt deux heures s’affichais à l’horloge du bar. Les habitués commençaient à arriver, parmi eux un petit nouveau, bien jeune, a vu d’œil, une vingtaine d’année, attirante, désirable, elle lança mon regard attirant et alléchant vers lui, à son plus grand plaisir il approcha.

    « - Rejoins-moi dans quelques heures trésor »

    Son intention, une seule unique pour toujours la mort. Son regard parcourut la salle pleinde ... Qui serait sa prochaine victime ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heartofsanfrancisco.forumactif.org/forum.htm
 

sous la lumière des ténébres ; free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Los Angeles ; Centre :: West Hollywood :: boites de nuits-